real-estate-tag-line

QUI SUIS-JE ?

QUI SUIS-JE ? Avec mon MAÎTRE : – JE MENS – JE DÉSINFORME – J’ORGANISE LE CHAOS – JE ME FICHE DES LIBERTÉS FONDAMENTALES – JE RÉPRIME, JE MATRAQUE, J’ÉBORGNE, JE MUTILE – JE SAIS CE TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR MON MAÎTRE POUR QU’IL NE ME LAISSE JAMAIS TOMBER – DU COUP, LA PRISON EST POUR MOI UN LIEU ACCUEILLANT DUQUEL JE SORS PLUS VITE QU’IL NE FAUT DE TEMPS POUR LE DIRE JE SUIS…JE SUIS… JE SUIS… Le Complice du Complice Du Pire. Oui car, au fait, sachez que « Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire ». Alors je vous le demande, quand on agit contre l’intérêt public, avec beaucoup de démagogie et un soupçon de cynisme, quand on agit en dictateur, (et je vous passe la politique extérieure, les ventes d’armes, les financements des campagnes, les petits arrangements avec les multinationales…) . Bref, lorsque l’on n’écoute pas un mot de ce qui a engendré ces manifestations… On est complice de quoi ? Allez, jouons encore un peu QUI SUIS-JE ? – le mercredi 27 février 2019, à Caen, je prends 3 ans de prison ferme, car j’ai lancé des billes de verres pendant...

Lire la suite

LES PAUVRES JALOUX

LES PAUVRES JALOUX Flashback, octobre 217. M. Macron invente un nouveau concept sociologique: la jalousie sociale. Le smicard, le chômeur est atteint d’un mal qui ronge la France : il regarde trop dans l’assiette du riche. Quel précurseur ! Je dis bravo. Et le mieux dans tout cela, c’est que notre cher dirigeant avait déjà donné la solution sur TF1, je cite : “Pour guérir de cette envie pathologique qui aigrit les cœurs et mine le corps social, le chômeur, le smicard, le salarié feraient donc mieux d’accepter leur sort une fois pour toutes. À le refuser, ils font du mal à la France. “ Ok. Donc voilà où cette pathologie nous a mené aujourd’hui : les vilains jaloux pauvres dans la rue, et les gentils et intègres dirigeants qui n’ont en dernier recours que l’utilisation des forces de l’ordre pour les mutiler en retour de manivelle. Problème de taille, les vilains gueux demandent le RIC, et il paraîtrait que nous sommes en République Démocratique…. Ah….. il devient très compliqué pour eux d’argumenter contre le RIC sans monter qu’ils sont des voleurs de pouvoir! Alors on ose tout. On envoie même Castaner dans les écoles, parler à des gosses encore...

Lire la suite

ANÉANTIR LES FRANÇAIS, MODE D’EMPLOI

ANÉANTIR LES FRANÇAIS, MODE D’EMPLOI. Suite à la levée de certains doutes due à la publication des enregistrements de Benalla / Crase… Il me semble que M. Macron et ses disciples auraient besoin d’un petit rafraîchissement de mémoire afin qu’ils puissent atteindre leur but dans la plus grande des sérénités . Voici donc un petit guide pratique, réactualisé pour 2019: COMMENT ÉCRASER UN PEUPLE 1- Donnez l’illusion de la liberté au peuple, pour cela, utilisiez de grands mots comme « Démocratie », «République », « Elections » 2- Entourez-vous de médias et de personnes dociles qui donneront toujours une version de la réalité en votre faveur 3- Prenez l’argent public, et donnez-le aux plus riches influents, ils vous serons très utiles 4- Quand votre place est menacée, arrangez-vous pour que vous ne soyez plus qu’une alternative raisonnable aux partis extrêmes : extrême droite, extrême gauche, anarchistes, sectes, peu importe 5- Faites croire à une crise économique majeure nécessitant l’effort massif du peuple au nom du respect de la patrie et des acquis sociaux 6- En cas de grogne ou de révolte, ne le prenez pas au sérieux car les français feraient de même, dédaignez le mouvement. Surtout, frappez sans hésitation...

Lire la suite

CHERS FRANÇAIS CYNIQUES ET FAINÉANTS

CHERS FRANÇAIS CYNIQUES ET FAINÉANTS Vous qui traversez la rue sans être capables de trouver un boulot, vous, les gaulois réfractaires au changement, qui coûtez tant en minimas sociaux en plus d’être illettrés, et dont la plupart déconnent… M. Macron vient débattre avec vous. N’ayez crainte, confiez-vous à vos maires, votre parole va enfin être écoutée. C’est une façon un peu cynique de tourner la chose, mais force est de constater que le grand débat ne semble nullement convaincre l’opinion publique. Les gilets jaunes crient à l’enfumage, et les autres se taisent. Que doit-on retenir de ces premières rencontres avec les maires ? L’avant du décor, vous le connaissez déjà : notre gouvernement, soucieux d’évoluer dans les codes de notre bien aimée république démocratique, vient à la rencontre des peuples, dans des petits villages dont ils ignoraient sans doute le nom et l’existence, afin de recueillir un vaste lot de complaintes citoyennes par maires interposés … Un acte exemplaire de bravoure civile, que nos médias nationaux diffuseront très largement, et en direct de surcroît, ce qui offre une belle démonstration de la capacité de M. Macron à agir en grand chef à la fois entrepreneur et fédérateur, dans ce qu’il...

Lire la suite

MA RÉPONSE A LA LETTRE DE MONSIEUR MACRON

  Cher Monsieur, Cinq pages ! Je vois que vos énarques ont bien planché sur le sujet.  Et en toute modestie, à mon niveau bien sûr, j’en ai fait de même. Permettez-moi donc de vous partager mon humble réflexion.  Mais avant de m’attirer quelques foudres de guerre, j’aimerai préciser que je ne prétends pas détenir la vérité comme, il serait bon de (vous) le rappeler, aucune personne sur cette planète ne la détient.  Maintenant, allons-y.  Tour d’abord. Une lettre. Belle originalité. Respirons et essayons d’analyser la symbolique de la chose. Les citoyens français sont dans la rue depuis 9 semaines. Dans le froid, dans le gaz, dans la violence, celle que vous avez commandité pour vous protéger. Ils saignent, ils souffrent, ils crient, certains meurent même, pour revendiquer un simple droit : vivre dans la dignité. Et comme vous le savez, la grande majorité de l’opinion publique, même si tous ne sont pas dans la rue, est de leur côté.  Et alors que mains et visages sont arrachés, que le commerce souffre, que l’image de la démocratie est souillée, que les médias mentent, que les esprits des français s’échauffent … vous leur envoyez…. UNE LETTRE ? Pardonnez-moi mais il me...

Lire la suite

HAINEUX. VAURIENS. EXTRÉMISTES. RADICALISES. CASSEURS. ANTISÉMITES. RACISTES. HOMOPHONES. FN. SOUS-MERDES. BEAUFS. UN MOUVEMENT EN BAISSE. QUELQUES CENTAINES. A PEINE….

HAINEUX. VAURIENS. EXTRÉMISTES. RADICALISES. CASSEURS. ANTISÉMITES. RACISTES. HOMOPHONES. FN. SOUS-MERDES. BEAUFS. UN MOUVEMENT EN BAISSE. QUELQUES CENTAINES. A PEINE…. Ce sont les ingrédients préférés des discours de nos dirigeants et de leurs larbins médiatiques. Toujours la même soupe au menu…Mais à réchauffer constamment le même plat… il pourri et fini droit dans la poubelle !  Cette stratégie de communication politique est purement indigeste. Nous vomissons les paroles des médias. Plus rien ne passe et plus rien ne passera jamais.  Que l’on soutienne ou que l’on ne soutienne pas le mouvement des gilets jaunes, nous sommes tous d’accord sur un point : l’ingérence de notre gouvernement sublimé par cet insupportable BLABLA politico-médiatique.  Vous savez ce qu’on dit des gens qui radotent pour convaincre ? Qu’ils sont tout simplement à court d’arguments.  Dorénavant plus rien ne changera jamais dans la tête des gens, car les FAITS sont LÀ et bien LÀ.  Notre gouvernement nous ment Notre gouvernement nous méprise Notre gouvernement nous matraqueNotre gouvernement nous saigne Notre gouvernement nous dégoûte  Nous avons aujourd’hui un face à face légitime :  Ceux qui font les lois à leur convenance, dans le seul but de maintenir leur situation élitiste et de s’assurer que la facture soit réglée par...

Lire la suite

UN HOMMAGE À TOUS LES MORTS POUR LA FRANCE, ET AUX MUTILÉS TOMBÉS SOUS LA MATRAQUE

UN HOMMAGE À TOUS LES MORTS POUR LA FRANCE, ET AUX MUTILÉS TOMBÉS SOUS LA MATRAQUE « Morts pour la France ». Une expression que l’on pensait réservée à nos victimes de guerre. Quelque chose de lointain, symbolisé par les monuments aux morts, les commémorations où vous ne trouverez personne de moins de 60 ans. Mais, nous voilà projetés dans le passé. Car non, nous ne pouvons pas en être 2019. Preuve en est : Essayons seulement de parler à nos grands parents, nos anciens, nos retraités, nos vieux, eux qui on connu de près ou de loin les affres de la guerre, eux qui ont des proches dont le nom est gravé dans la pierre des martyrs de la France, eux qui ont cru en une constitution qui ne les abandonnerait pas …. Allez donc leur expliquer, qu’aujourd’hui, en 2019, ils ne peuvent pas manger à leur faim avec ce que l’État daigne leur laisser. Dites-leurs que leur petits enfants n’ont pas d’avenir, que leurs enfants sont les esclaves moderne d’une élite, qu’il travaillent pour payer des taxes, des crédits, des impôts, pour consommer, pour avoir l’impression d’exister. Dites-leurs que petits et grands sont dans la rue, pour réclamer...

Lire la suite

2019 L’ANNÉE DE NOTRE LIBÉRATION

2019 L’ANNÉE DE NOTRE LIBÉRATION Aujourd’hui, le vent s’est levé. Nous le ressentons tous. Mais ce n’est pas le vent froid de l’hiver.C’est le vent du changement, le vent des peuples qui se lèvent ensemble face au monde, le souffle franc et chaud de ceux qui n’acceptent plus la domination des puissants.Nous, le peuple de France, d’Europe et même du monde entier, nous espérons former une « vraie » démocratie où tous les hommes et femmes seront égaux, et où notre liberté sera préservée par les droits des citoyens. Nous ne pouvons plus accepter que nos anciens meurent dans nos rues, que nos enfants soient réduits à l’esclavage moderne par des systèmes discriminatoires qui donnent la priorité seulement aux enfants des élites. Depuis toujours les peuples sont des esclaves, de la simple chair à canon, des travailleurs source d’immense revenus pour les dirigeants. Nous sommes des numéros que l’on manipule comme des marionnettes. Nous sommes les pantins que l’on anime au bon vouloir du divertissement lucratif de nos dominateurs. TOUT EST PROGRAMMÉ, TOUT EST ORCHESTRÉ, TOUT EST FINANCÉ … Je ne sais plus en quelle langue il faut vous le dire… Ils nous asservissent… Ils nous montent les uns contre...

Lire la suite

QUAND LES FORCES DE L’ORDRE SE REGARDENT DANS UN MIROIR

QUAND LES FORCES DE L’ORDRE SE REGARDENT DANS UN MIROIR Cher hommes et femmes des Forces de l’Ordre, vous frappez votre peuple ! D’autres hommes et femmes comme vous, jeunes comme vieux….  Sans distinction, vous matraquez, gazez, verbalisez, arrêtez. Le pire est que certains d’entre vous semblent y prendre un malin plaisir, voir même une jouissance profonde. L’impunité et l’aval total des gouvernements vous donne des ailes et vos coups sont portés sans retenue aucune. De ce fait, permettez-moi de me poser certaines questions.  Quand on vous a recruté, on vous a lobotomisé ?  Vous n’avez donc pas d’enfant, de fille ou de fils pour qui vous tremblez quand vous voyez l’avenir que ces gouvernements nous préparent ?  Vous n’avez pas de mères, de frères ou de parents qui pourraient être celui sur lequel vous vous acharnez ?   Avez-vous perdu toute trace d’humanité au point d’être les matraqueurs de vos concitoyens ? Je me demande si votre conscience vous parle encore. Si l’on en juge vos agissements, cette petite voix qui jailli du fond de votre être vous dit donc d’obéir à des gouvernements corrompus,  menteurs et DICTATEURS….  Car oui , au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, nous glissons de...

Lire la suite

LE MÉPRIS DES DIRIGEANTS ENVERS LE PEUPLE

Le monde est un vaste échiquier. Des cavaliers et des pions sont habillement manipulés par le monarque et sa cour. Mais une vague jaune a envahi le terrain de jeu.  Le mouvement des Gilets Jaunes né en France n’est que le début d’un déferlement européen et mondial contre la domination des peuples. En effet la misère est partout. Pourtant pendant longtemps on nous a laissé croire que ce n’était impossible. La misère ?! Non…. Pas dans un pays industrialisé comme le nôtre, pas chez nous, nous sommes une puissance mondiale, une démocratie! La misère est réservée aux pays sous développés! Et voilà que nous réalisons que des millions de gens vivent et meurent dans la pauvreté, ici même, tout près de nous. Et si nous fermons les yeux sur cette misère, l’ histoire se rappellera de notre lâcheté.Alertés, nous allumons la TV ou la radio pour savoir comment nos dirigeants vont gérer cela. Et la, c’est le choc : MEDIAS, INTELLECTUELS et POLITIQUES ne parlent que des conséquences économiques pour la France, et de l’irresponsabilité d’un tel mouvement, après l’avoir très nettement minimisé, au passage.  Non, ils n’ont aucune compassion pour les hommes et des femmes qui luttent pour survivre. Voila le vrai...

Lire la suite