real-estate-tag-line

Pourquoi certaines aiment faire du mal gratuitement ?

Pourquoi certaines aiment faire du mal gratuitement ? Il est vrai que la vie serait beaucoup plus facile et agréable si tout le monde était gentil. Plus de conflit, plus de guerre, plus de profit au détriment des autres etc… Malheureusement, il faut être réaliste : un tel monde n’existe pas. Pour être dans un état dénué de ressentiment et de haine, il est préférable de « cultiver » les émotions qui nous ouvrent à la joie et renforcent notre lucidité sur la réalité. De plus, elles ont pour effet d’élargir notre champ de conscience et notre univers intellectuel et affectif, mais aussi, de favoriser des comportements altruistes, accueillants et réceptifs. En laissant nos émotions nous perturber, nous ne pouvons voir la réalité telle qu’elle est et ne sommes pas objectifs. Nous pouvons à tout moment nous sentir exactement comme nous avons envie de nous sentir car nous sommes la source de toutes nos émotions, c’est nous qui les créons. Lorsqu’elles nous submergent, il est donc préférable de chercher à comprendre ce qui se cache derrière et d’apprendre à trouver la signification objective de ce que nous croyons être une émotion négative. Pour récolter les bienfaits de nos émotions, imaginons...

Lire la suite

Maintenant que je suis parti

Maintenant que je suis parti, Maintenant que je suis parti, laissez-moi aller même s’il me restait encore des choses à voir et à faire. Ma route ne s’arrête pas ici. Ne vous attachez pas à moi à travers vos larmes. Soyez heureux de toutes les années passées ensemble. Je vous ai donné mon amour, et vous pouvez seulement deviner combien de bonheur vous m’avez apporté. Je vous remercie pour l’amour que vous m’avez témoigné. Mais il est temps maintenant que je poursuive ma route. Pleurez-moi quelques temps, si pleurer il vous faut. Et ensuite, laissez votre peine se transformer en joie, car c’est pour un moment seulement que nous nous séparons Bénissez donc les souvenirs qui sont dans votre cœur. Je ne serai pas très loin, car la vie se poursuit. Si vous avez besoin de moi, appelez-moi, je viendrai, même si vous ne pouvez me voir ou me toucher. Je serai près de vous. Et si vous écoutez avec votre cœur, vous percevrez tout mon amour autour de vous dans sa douceur et sa clarté. Et puis, quand vous viendrez à votre tour par ici, je vous accueillerai avec le sourire et je vous dirai : « Bienvenue chez...

Lire la suite

Penser au destin de la confiance en soi

Penser au destin de la confiance en soi Au-delà du travail de développement des compétences entrepreneuriales, il faut donc penser au destin de la confiance en soi. En effet, il faut effectivement croire en soi pour réussir, et réussir à sa manière, en affirmant sa différence et l’unicité de son regard. Et la croyance en sa propre capacité de faire sera à chaque fois plus importante pour la réussite que la capacité effective de faire, mesurée par un regard extérieur « objectif ». Pour se lancer dans l’aventure, il faut croire en soi et y puiser du courage, de la ténacité et de l’ambition. Aucun regard extérieur ne sera en mesure de remplacer la confiance en soi, comme aucun regard extérieur ne pourra l’ébranler définitivement si elle est accompagnée par le désir profond d’accomplissement de soi. Faut-il croire en soi pour réussir ? Ne serait-il pas plus rationnel de se dire que les compétences suffisent pour avoir du succès, quelles que soient nos croyances les concernant ? Et pourtant, il ne suffit pas de pouvoir faire, encore faut-il croire en sa capacité de faire et s’y investir de manière concrète et systématique, pour que ce qui n’était que potentialité devienne...

Lire la suite

Le mariage est l’aboutissement d’une vie tout en étant le début d’une autre

Le mariage est l’aboutissement d’une vie tout en étant le début d’une autre. soyez fidèle en toute chose, vous préparant à être un mari extraordinaire, digne de la femme de vos rêves. Le seul fait de rêver est déjà très important. Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite de croire en l’amour. Un mariage ne se réduit pas à UNE journée, mais plutôt à une vision de la vie. Se marier c’est vouloir construire ensemble, batir ensemble, évoluer ensemble, grandir et vieillir. Se marier c’est être pret à tout affronter. Se marier c’est vouloir une famille. C’est l’histoire d’une vie et non pas d’une journée. Un mariage, ce n’est pas la plus belle journée de...

Lire la suite

Peut-on tout pardonner ?

Certains actes paraissent impardonnables, surtout ceux qui nous ont profondément blessés ou ont touché ceux que nous aimons. Pourtant sans nier le mal qui a été fait, il est vital de se reconstruire… et la démarche du pardon est une clé de cette guérison intérieure. Un long chemin toutefois à parcourir. Chacun « encaisse » à sa manière… certains se replient sur eux-mêmes pour cacher leur blessure, d’autres font mine de repartir comme si de rien n’était. En fait, beaucoup gardent un ressentiment, éprouvant même l’envie de se venger, de rendre le mal, de blesser celui qui les a blessés ou même ceux qui ne leur ont rien fait. Renoncer à la vengeance. Pourtant la tentation de la vengeance est la première pierre qui empêche d’avancer sur le chemin de la pacification. En effet cet esprit de vengeance vous garde tourné vers le passé, vous ressassez votre histoire, vous revivez sans cesse ce qui s’est passé, et cela vous empêche justement d’aller vers l’avant… Le mal que vous projetez de faire ou que vous faites est comme un venin qui vous empoisonne et vous défigure. Vous vous avilissez, vous vous abaissez, vous n’êtes plus vous-même. Au final vous vous faites violence et...

Lire la suite

QUI SUIS-JE ?

QUI SUIS-JE ? Avec mon MAÎTRE : – JE MENS – JE DÉSINFORME – J’ORGANISE LE CHAOS – JE ME FICHE DES LIBERTÉS FONDAMENTALES – JE RÉPRIME, JE MATRAQUE, J’ÉBORGNE, JE MUTILE – JE SAIS CE TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR MON MAÎTRE POUR QU’IL NE ME LAISSE JAMAIS TOMBER – DU COUP, LA PRISON EST POUR MOI UN LIEU ACCUEILLANT DUQUEL JE SORS PLUS VITE QU’IL NE FAUT DE TEMPS POUR LE DIRE JE SUIS…JE SUIS… JE SUIS… Le Complice du Complice Du Pire. Oui car, au fait, sachez que « Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire ». Alors je vous le demande, quand on agit contre l’intérêt public, avec beaucoup de démagogie et un soupçon de cynisme, quand on agit en dictateur, (et je vous passe la politique extérieure, les ventes d’armes, les financements des campagnes, les petits arrangements avec les multinationales…) . Bref, lorsque l’on n’écoute pas un mot de ce qui a engendré ces manifestations… On est complice de quoi ? Allez, jouons encore un peu QUI SUIS-JE ? – le mercredi 27 février 2019, à Caen, je prends 3 ans de prison ferme, car j’ai lancé des billes de verres pendant...

Lire la suite

LES PAUVRES JALOUX

LES PAUVRES JALOUX Flashback, octobre 217. M. Macron invente un nouveau concept sociologique: la jalousie sociale. Le smicard, le chômeur est atteint d’un mal qui ronge la France : il regarde trop dans l’assiette du riche. Quel précurseur ! Je dis bravo. Et le mieux dans tout cela, c’est que notre cher dirigeant avait déjà donné la solution sur TF1, je cite : “Pour guérir de cette envie pathologique qui aigrit les cœurs et mine le corps social, le chômeur, le smicard, le salarié feraient donc mieux d’accepter leur sort une fois pour toutes. À le refuser, ils font du mal à la France. “ Ok. Donc voilà où cette pathologie nous a mené aujourd’hui : les vilains jaloux pauvres dans la rue, et les gentils et intègres dirigeants qui n’ont en dernier recours que l’utilisation des forces de l’ordre pour les mutiler en retour de manivelle. Problème de taille, les vilains gueux demandent le RIC, et il paraîtrait que nous sommes en République Démocratique…. Ah….. il devient très compliqué pour eux d’argumenter contre le RIC sans monter qu’ils sont des voleurs de pouvoir! Alors on ose tout. On envoie même Castaner dans les écoles, parler à des gosses encore...

Lire la suite

ANÉANTIR LES FRANÇAIS, MODE D’EMPLOI

ANÉANTIR LES FRANÇAIS, MODE D’EMPLOI. Suite à la levée de certains doutes due à la publication des enregistrements de Benalla / Crase… Il me semble que M. Macron et ses disciples auraient besoin d’un petit rafraîchissement de mémoire afin qu’ils puissent atteindre leur but dans la plus grande des sérénités . Voici donc un petit guide pratique, réactualisé pour 2019: COMMENT ÉCRASER UN PEUPLE 1- Donnez l’illusion de la liberté au peuple, pour cela, utilisiez de grands mots comme « Démocratie », «République », « Elections » 2- Entourez-vous de médias et de personnes dociles qui donneront toujours une version de la réalité en votre faveur 3- Prenez l’argent public, et donnez-le aux plus riches influents, ils vous serons très utiles 4- Quand votre place est menacée, arrangez-vous pour que vous ne soyez plus qu’une alternative raisonnable aux partis extrêmes : extrême droite, extrême gauche, anarchistes, sectes, peu importe 5- Faites croire à une crise économique majeure nécessitant l’effort massif du peuple au nom du respect de la patrie et des acquis sociaux 6- En cas de grogne ou de révolte, ne le prenez pas au sérieux car les français feraient de même, dédaignez le mouvement. Surtout, frappez sans hésitation...

Lire la suite

CHERS FRANÇAIS CYNIQUES ET FAINÉANTS

CHERS FRANÇAIS CYNIQUES ET FAINÉANTS Vous qui traversez la rue sans être capables de trouver un boulot, vous, les gaulois réfractaires au changement, qui coûtez tant en minimas sociaux en plus d’être illettrés, et dont la plupart déconnent… M. Macron vient débattre avec vous. N’ayez crainte, confiez-vous à vos maires, votre parole va enfin être écoutée. C’est une façon un peu cynique de tourner la chose, mais force est de constater que le grand débat ne semble nullement convaincre l’opinion publique. Les gilets jaunes crient à l’enfumage, et les autres se taisent. Que doit-on retenir de ces premières rencontres avec les maires ? L’avant du décor, vous le connaissez déjà : notre gouvernement, soucieux d’évoluer dans les codes de notre bien aimée république démocratique, vient à la rencontre des peuples, dans des petits villages dont ils ignoraient sans doute le nom et l’existence, afin de recueillir un vaste lot de complaintes citoyennes par maires interposés … Un acte exemplaire de bravoure civile, que nos médias nationaux diffuseront très largement, et en direct de surcroît, ce qui offre une belle démonstration de la capacité de M. Macron à agir en grand chef à la fois entrepreneur et fédérateur, dans ce qu’il...

Lire la suite

MA RÉPONSE A LA LETTRE DE MONSIEUR MACRON

  Cher Monsieur, Cinq pages ! Je vois que vos énarques ont bien planché sur le sujet.  Et en toute modestie, à mon niveau bien sûr, j’en ai fait de même. Permettez-moi donc de vous partager mon humble réflexion.  Mais avant de m’attirer quelques foudres de guerre, j’aimerai préciser que je ne prétends pas détenir la vérité comme, il serait bon de (vous) le rappeler, aucune personne sur cette planète ne la détient.  Maintenant, allons-y.  Tour d’abord. Une lettre. Belle originalité. Respirons et essayons d’analyser la symbolique de la chose. Les citoyens français sont dans la rue depuis 9 semaines. Dans le froid, dans le gaz, dans la violence, celle que vous avez commandité pour vous protéger. Ils saignent, ils souffrent, ils crient, certains meurent même, pour revendiquer un simple droit : vivre dans la dignité. Et comme vous le savez, la grande majorité de l’opinion publique, même si tous ne sont pas dans la rue, est de leur côté.  Et alors que mains et visages sont arrachés, que le commerce souffre, que l’image de la démocratie est souillée, que les médias mentent, que les esprits des français s’échauffent … vous leur envoyez…. UNE LETTRE ? Pardonnez-moi mais il me...

Lire la suite