real-estate-tag-line

Author Archives: JEAN MARC HENRY

Lettre à Mr Macron et ses ministres

Lettre à Mr Macron et ses ministres, Cette catégorie de gens qui dérangent !!! Qui est forcément ouvrière, inculte, qui ne comprend rien, qui est facho parce qu’aujourd’hui la France des gens moyens à vos yeux (qui représente la classe moyenne), elle est idiote, illettrée ou fasciste, analyse faite par certains médias. Je crois que vous ne comprenez vraiment rien ou bien le faites-vous exprès, vous essayez de nous expliquer chaque jour que notre pouvoir d’achat augmente, descendez de votre nuage qui est à des années-lumière du commun des mortels, venez vivre quelques semaines avec ces gens moyens et nous pourrons en reparler après, lorsque vos médias nous expliquent que tout est faux, que notre pouvoir d’achat n’a pas baissé, vous me faites penser à ces commerciaux des grandes entreprises qui n’ont pas vraiment eu de bons résultats mais qui avec leurs graphiques et leurs statistiques essaient de prouver le contraire … Nous avons l’impression que vous nous prenez pour des imbéciles. Tous ces gens vont se rassembler car ils en ont marre….. marre des hausses, des taxes, du prix des péages, des impôts, de tout ce que nous devons payer à chaque utilisation de la vie quotidienne, le chauffage,...

Lire la suite

Je ne vous aime pas Messieurs les Présidents !

Je ne vous aime pas Messieurs les Présidents ! Vos déclarations à l’emporte-pièce dans les sommets internationaux, définitives, empreintes de hautaine suffisance, concernant les pauvres, les chercheurs d’emplois, et les retraités, me révoltent et me révulsent. Dites vous en désignant ceux qui, complètement anéantis par la pauvreté, n’ont plus aucune force pour essayer de refaire surface. Aux nombreux jeunes sans emploi, terriblement touchés malgré leurs diplômes et leurs longues recherches de travail. Messieurs les Présidents, « La seule chose dont on n’a pas le droit de faire, c’est de se plaindre » ! Tous ceux que je côtoie en tant que bénévole au Secours humanitaires, ne se plaignent pas non, ils sont dignes. Et pourtant, ils sont de plus en plus nombreux d’années en années, pauvres, étudiants, jeunes chômeurs, retraités, à rejoindre ceux à qui nous apportons aide, nourriture, vêtements, accès aux soins. Notre aide alimentaire. Mais ceux-là, vous ne les connaissez pas, vous n’allez pas à leurs rencontres ; avec eux pas de selfie, soupçonnez-vous leurs existences ? Je n’ose vous parler de ces millions de familles avec enfants et bébés qui depuis de nombreuses années dorment à même le trottoir, alors que vous avez obligation en tant que des chefs...

Lire la suite

L’expérience est un vécu qui laisse son empreinte dans ce temps qui s’écoule et qui ne s’arrête qu’avec la mort

L’expérience est un vécu qui laisse son empreinte dans ce temps qui s’écoule et qui ne s’arrête qu’avec la mort. L’expérience est le nom qu’on donne à ses erreurs. Si l’on est suffisamment pragmatique, les expériences malheureuses, comme les expériences heureuses peuvent avoir le même poids. Le choix d’un modèle de société n’a jamais été le résultat d’une science pure, malgré l’expérience acquise des civilisations « avancées » on disparu ! À ce jour, beaucoup de nos expériences sont dans notre travail, nos expériences ne nous enseignent pas toujours la sagesse, on se complique la vie. « Donnez-nous un modèle de société zéro défaut » ! Comme si un citoyen tout seul pouvoir avoir un projet tout ficelé, c’est nier le rôle de l’expérience, de la volonté d’évoluer, c’est refuser l’expérience des possibles. Nos expériences nous parlent du présent, du passé, du futur. Notre évolution en conscience se situe en quatre-temps : celui qui n’est plus – celui qui est déjà là – (présent dans les esprits) celui qui est encore là – celui qui est à venir. Je ne suis donc pas ce que mon passé a fait de moi. Certes, la mémoire est indispensable à l’identité. Mais nous...

Lire la suite

Respect de la vérité, fidélité à la parole donnée, aux engagements pris

Respect de la vérité, fidélité à la parole donnée, aux engagements pris. C’est le respect de la parole donnée, la constance dans les affections et les sentiments, la loyauté dans ses engagements. La fidélité est le fruit de l’Esprit, elle est avant tout un état intérieur du coeur et de l’esprit. Je rappellerai par ailleurs cette évidence : il nous est à tous arrivé un jour d’être trahis ou de trahir à notre tour, de révéler un secret, d’être infidèles, d’être pris dans des loyautés conflictuelles ou de faire défection. Plus banale et commune qu’on ne le croit généralement, cette expérience n’en est pas moins spectaculaire et bouleversante : la trahison frappe de stupeur et met en crise aussi bien l’individu que l’ensemble social qui en est la victime. Le respect de ces engagements introduit la définition de l’honneur. Ainsi par le respect de ces engagements l’homme devient un homme d’honneur prompt à assumer ses paroles, ses actes dans le profane comme dans le sacré. L’engagement est et demeure personnel, singulier et sa diversité contribue également à l’enrichissement de nos différences. Mais il me semble que dans sa liberté éclairée, le véritable initié se retrouve seul devant sa conscience jusqu’à...

Lire la suite

Je veux déclarer à tout ce petit monde qui m’entoure

Je veux déclarer à tout ce petit monde qui m’entoure, la vie serait d’un sombre. Sans vous autour. Je pourrais développer une liste de petites (et grandes) choses que l’on ne dit pas assez, que l’on garde pour soi plutôt que de les exprimer ou que l’on ignore tout simplement, pris dans le quotidien. Je préfère me concentrer sur une seule chose que l’on ne dit pas assez : « je t’aime » ! Nous pouvons dire « je t’aime ». Dire « je t’aime », c’est changer les personnes à qui nous le disons, et donc changer le cours de l’histoire, changer le monde, améliorer le monde, améliorer la vie. On ne dit jamais assez « je t’aime » à son amoureux, à ses enfants, à ses parents, à ses frères, à ses soeurs, à ses amis, à sa famille, à ses connaissances, à ses inconnus, à soi-même et à son Dieu. Et si vous preniez l’habitude de vous dire « je t’aime » à vous-même ? Ça vous parait peut-être ridicule, mais en faisant cela, c’est la vie en vous que vous aimez. Je ne vous demande pas d’y croire, mais simplement d’essayer et de voir ce que...

Lire la suite

Dans ce monde, nous sommes constamment jugés

Ce que nous ne savons pas est que les gens qui font de tels jugements, cachent une réalité très dure de l’insatisfaction avec les choses qui ont été incapables d’atteindre dans leur vie. Leurs critiques et les jugements représentent le désir de découvrir ce que la vie a refusé où ils ont échoué à atteindre. Une personne qui critique beaucoup ou ont tendance à juger les autres, est une personne frustrée. Juger, c’est porter un jugement sur soi. Dès lors que l’homme constate une différence, il juge en se penchant sur ses propres défauts. Juger, c’est se défendre. Dès lors que la différence de l’autre me trouble, me gêne, j’opère un jugement. Juger, c’est être en manque de confiance. Je juge l’autre pour me justifier, car je sais pertinemment que ce que je fais n’est pas la bonne chose, que je ne suis pas bon, que je devrais travailler plus dur pour être meilleur. Je n’ai pas confiance en moi, mais je préfère critiquer les autres plutôt que me remettre en question. Pour moi, cela n’apporte rien. À moins que vous ne réussissiez à me démontrer l’inverse, critiquer les autres et les juger sans réfléchir n’apporte rien. Ce n’est clairement...

Lire la suite

La trahison, comme processus d’évolution de l’homme

Les gens sont comme un miroir qui enrichit notre propre image. Quand, à la suite d’un mensonge ou d’une trahison, il se brise, la blessure narcissique est immense. Il suffit d’un silence, d’un regard d’incompréhension ou même d’un mot pour signer la fin, car la trahison est bien plus violente qu’une simple déception. Le sentiment d’avoir été trahi, la trahison est omniprésente dans l’histoire des individus, comme dans celle de l’humanité. Elle apparaît comme une des plus fidèles compagnes de l’homme. Subie ou agie, avouée ou déniée, elle constitue une des expériences au monde les mieux partagées. Nul n’y échappe, ni la famille, ni la fratrie, ni le couple. On se trahit entre amis, entre collègues, entre Etats. Cependant, les choses ne vont pas être aussi simples. Elle apparaît comme insaisissable, elle revêt des figures protéiformes, contradictoires, subtiles qui ne se livrent pas d’emblée. Elle glisse sans cesse entre les mots. Elle échappe et déborde les définitions les plus rigoureuses. Elle peut avoir l’air d’une infidélité, comme d’une trop grande fidélité. Toutes les figures de trahisons n’épuiseront jamais sa complexité de l’homme. Acceptez la réalité. Si des personnes vous ont déçu ou qu’ils n’ont pas été présents lorsque vous aviez...

Lire la suite

La politique de l’autruche

Obnubilés par le pouvoir qu’ils détiennent, du prestige et des intérêts strictement matériels qu’ils en retirent, ces représentants autoproclamés du peuple se crispent sur leurs grasses prébendes et oublient jusqu’au souvenir ce pourquoi ils ont été « élus »  La politique d’improvisation, l’exercice d’un pouvoir autoritaire et sans contrepoids, le culte inconsidéré de la force saisie comme mode unique de gestion politique ou « sécuritaire », le refus de l’écoute et de la délibération, la répulsion envers tout ce qui sort de biais, de la « ligne » tracée et fixée une fois pour toute par l’Exécutif ou le grand chef, voilà qui constitue le trait caractéristique, presque immuable, des régimes dont le caractère autant « atypique » que rigide constitue un obstacle majeur à toute réforme salutaire de la société civile et politique. Nos dirigeants, dont la communication politique ne semble pas être leur fort, préfèrent se décharger sur les services de sécurité pour ramener l’ordre et le calment dans nos villes troublées par des émeutiers frustrés par tant de manques et de besoins urgents à satisfaire. Cette politique de l’autruche qui fait mine de ne pas voir les choses tout en agissant comme si de rien n’était conduit...

Lire la suite

Les personnes toxiques à éviter à tout prix

Les personnes toxiques nous rendent folles parce que leur comportement est irrationnel. Ne vous méprenez pas : leur comportement défie toute logique. Nous devons être conscient que tout au long de notre vie, nous allons rencontrer beaucoup de personnes qui ne savent pas respecter ni considérer les sentiments, les pensées et les croyances des autres. Les gens peuvent se faire du mal les uns aux autres pour de nombreuses raisons; la jalousie est la cause habituelle chez la plupart des individus ou des groupes dans certains cas. D’autres veulent l’attention des autres, et parce qu’ils sont mécontents de quelque chose dans leur propre vie. Donc rabaisser les autres en quelque sorte fait se sentir mieux. En fin de compte, vous regrettez la douleur que vous avez causée et vous pourriez bien être beaucoup plus seul pour vos efforts minables.Nous savons tous que la moitié des relations temporelles ne fonctionnent pas, et la plupart du temps, les fins sont douloureuses. Essayer de nuire à votre semblable va finalement se retourner contre vous, et il y a tellement plus que vous pourriez faire avec votre vie. Une fois que vous en serez libéré, votre esprit s’éclaircira et vous serez prêt pour exposer...

Lire la suite

Cher ami

Du haut de ta respectable position sociale; fier de ton titre, ton patronyme et de tes veines; bardé de tes nombreux diplômes et distinctions; paré de tes nombreuses décorations et enivré par toutes les déférences à ton égard; transporté par les tourbillons du pouvoir, Tu te gonfles d’orgueil, te bombes la poitrine, tes allures sont pleines de suffisance, tes propos remplis d’arrogance et tes manières sont teintées de condescendance. Pourtant, tu étais dans le néant, inexistant, jusqu’à ce que le Grand Architecte te positionnât dans une goute de sperme, ce liquide visqueux et répugnant. Après quelques mois dans les entrailles d’une princesse, tu vis le jour, faible, fragile, et inconscient. De cet instant et pendant toute ta vie, ton ventre sera rempli d’excréments et ta vessie, d’urine, tous aussi répugnants que le sperme de ta conception. Malgré ta Science et ton Savoir, Tu n’es pas le Maître absolu du temps, des événements et de ton destin. Quand les forces de la nature (le vent, le feu, l’eau) se décident, elles détruisent tout sur leur passage, y compris les biens auxquels tu es le plus attaché! En dépit de toutes tes précautions, tu restes exposé à la maladie, à la chaleur...

Lire la suite