real-estate-tag-line

CHERS FRANÇAIS CYNIQUES ET FAINÉANTS

CHERS FRANÇAIS CYNIQUES ET FAINÉANTS

Vous qui traversez la rue sans être capables de trouver un boulot, vous, les gaulois réfractaires au changement, qui coûtez tant en minimas sociaux en plus d’être illettrés, et dont la plupart déconnent… M. Macron vient débattre avec vous. N’ayez crainte, confiez-vous à vos maires, votre parole va enfin être écoutée.

C’est une façon un peu cynique de tourner la chose, mais force est de constater que le grand débat ne semble nullement convaincre l’opinion publique.
Les gilets jaunes crient à l’enfumage, et les autres se taisent.

Que doit-on retenir de ces premières rencontres avec les maires ?

L’avant du décor, vous le connaissez déjà : notre gouvernement, soucieux d’évoluer dans les codes de notre bien aimée république démocratique, vient à la rencontre des peuples, dans des petits villages dont ils ignoraient sans doute le nom et l’existence, afin de recueillir un vaste lot de complaintes citoyennes par maires interposés … Un acte exemplaire de bravoure civile, que nos médias nationaux diffuseront très largement, et en direct de surcroît, ce qui offre une belle démonstration de la capacité de M. Macron à agir en grand chef à la fois entrepreneur et fédérateur, dans ce qu’il a aussitôt proclamé être « un débat sans filtres ».

Sans filtres… parlons un peu de l’envers du décor : Des barrages, bientôt plus de forces de l’ordres que d’habitants au sein de ces petites bourgades de France, et des contrôles d’identités systématiques.

A l’intérieur, aucun citoyen présent. Le débat est présidé par un ministre… Les maires présents ont été choisis par les préfets, certains d’entre eux qui voulaient absolument en être n’ont pas été « invités ». Le résultat : une sélection extrême à l’entrée, et des têtes qui hochent acquiesçant les dires du maître.

Prenez maintenant du recul sur la chose : une personnalité politique qui se déplace dans les endroits oubliés de la France, des solutions qui proposées (ou imposées, si j’ose dire), une foule qui approuve, et les médias qui relaient tout ça : oui, on est pleine campagne électorale. M. Macron est en pleine campagne électorale pour les élections Européennes, et celle-ci est directement financée par le contribuable français !! Belle manière de rebondir sur la vague jaune, il fallait déjà y penser !!

Heureusement, la majorité des français, dont l’esprit est de plus en plus alerte depuis le 17 novembre 2018, ont bien compris la mascarade, et non, ils ne « marchent » pas dans la combine.

En effet, tous ici-bas gardent bien en tête quelques règles simples et faits élémentaires. Ici, en France …

– ON A CONSCIENCE QUE M. Macron a lancé le grand débat, mais qu’il a sitôt proclamé qu’il maintiendrait son refus de faire payer les plus riches, de prendre l’argent où il contribue à le cacher. Tout comme il maintient que si le peuple veut améliorer le service public, il faudra qu’il le paye de sa poche, il faudra consentir à l’effort citoyen, traverser la rue, accepter des emplois dont le salaire est bien inférieur à sa qualification pour ne pas tout perdre, bref, travailler et s’appauvrir en payant encore et encore…
– ON A CONSCIENCE QUE M. Macron a lancé le grand débat, mais que des mots comme « salaires minimum », « augmentation des retraites ou du SMIC », « fraude fiscale », « lutte contre la pauvreté », et même « pauvreté » tout court n’ont toujours pas été formulés de sa bouche.
– ON A CONSCIENCE QUE dans l’environnement proche de M. Macron, on a trouvé, on trouve toujours et on trouvera sans doute des personnes ayant été soupçonnées, inquiétées, réintégrées, re-inquiétées : Benala, Saal, Kohler pour ne citer que quelques exemples…
– Et surtout ON A CONSCIENCE QUE le rôle de la police est de remettre à la justice des gens qui ont commis des faits et non de les massacrer en place publique….

Bref, ce débat parait tout autant être « sans filtres » et inscrit dans une démarche démocratique que les forces de l’ordre sont « sans violence dans les manifestations », comme nous l’avons entendu cette semaine de la bouche de M. Castaner lui-même.

Pour ma part, et comme je le dis souvent tout ceci n’engageant que moi, il me parait très clairement que le gouvernement a adopté une stratégie d’usure, pour gagner du temps, tenter de lasser ceux qui se battent pour leurs droits, et permettre de les réprimander plus durement puisqu’ils donnent l’illusion d’avoir entamé une démarche démocratique pour répondre aux doléances du peuple.

Ceci dit, je crains que les résultats de cette tentative d’usure soient surévalués… Car non, amis citoyens français, vous n’êtes pas les idiots qu’ils pensent. Vous êtes les êtres humains de notre nation, vous communiquez, échangez, et vous marchez main dans la main.

Vous êtes leur plus grande menace. Souvenez-vous que le haut d’un château de cartes s’effondre dès lors que les cartes du bas renoncent à supporter le tout.

JEAN MARC HENRY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 days ago

Jean Marc Henry

Love doesnt make the world go round. Love is what makes the ride worthwhile.

The way to love anything is to realize that it might be lost.

The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart.

You know you’re in love when you can’t fall asleep because reality is finally better than your dreams.

Tis better to have loved and lost, than never to have loved at all.
... See MoreSee Less

View on Facebook

1 week ago

Jean Marc Henry

La medida del amor es amar sin medida.

El amor que se alimenta de regalos siempre está hambriento.

A batallas de amor, campos de plumas.

El amor semeja un árbol: se inclina por su propio peso, arraiga profundamente en todo nuestro ser y a veces sigue verdeciendo en las ruinas de un corazón.

Entre lo que existe y lo que no existe, el espacio es el amor.

El amor es como la salsa mayonesa: cuando se corta, hay que tirarlo y empezar otro nuevo.
Con la moral corregimos los errores de nuestros instintos y con el amor corregimos los errores de nuestra moral.

El amor, como ciego que es, impide a los amantes ver las divertidas tonterías que cometen.

El grande amor, medroso, desconfía; el pequeño, con tino, es atrevido.

No hagas nada por retener a la mujer que se va ni al pájaro que vuela; deja que el destino se cumpla.

El amor lleva en sí su propia plenitud. L’amour porte en lui sa propre plénitude.

Amar es despojarse de los nombres.

¡El verdadero amante en toda parte ama y siempre se acuerda del amado!

El verdadero amor no es el que perdona nuestros defectos, sino el que no los conoce.

El amor es invisible y entra y sale por donde quiere, sin que nadie le pida cuenta de sus hechos.

El amor es el único tesoro que no se saca con pico y pala.

Amar a alguien para hacerlo distinto significa asesinarle.

Hacer el amor entre dos enamorados no hace falta poque el amor entre ellos ya esta hecho.

El amor nace de un flechazo; la amistad del intercambio frecuente y prolongado.

Siempre que haya un hueco en tu vida, llénalo con amor.

¿Sufre más aquél que espera siempre que aquél que nunca esperó a nadie?

A menudo los labios más urgentes no tienen prisa dos besos después.

Es tan corto el amor y es tan largo el olvido.

No puede ser bueno aquél que nunca ha amado.

El mayor obstáculo para el amor es el temor secreto de no ser dignos de ser amados.

El amor abre todas las puertas; el rencor las cierra.

El amor más fuerte y más puro no es el que sube desde la impresión, sino el que desciende desde la admiración.
... See MoreSee Less

View on Facebook