real-estate-tag-line

La manipulation : Capturez leurs esprits, leurs cœurs et âmes suivront…

La manipulation de la stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain »

Le but des média n’est plus d’informer, il est de divertir l’auditeur et détourner son attention de certains problèmes, certaines vérités, ou alors carrément de lui imposer des opinions. L’auditeur ou le lecteur devient une cible à influencer.

Garder le public dans l’ignorance et la médiocrité

Les médias préfèrent un public éloigné de la vie intellectuelle et de la culture. Isoler les individus de toutes sortes de savoirs et de connaissances leur permet de les manipuler plus facilement et de les empêcher d’adopter des attitudes d’insubordination ou de rébellion. L’information est le pouvoir, stimuler pour contribuer à la médiocrité.

La manipulation des masses est apparue dès que l’homme dans son histoire fut capable de se constituer en groupes hiérarchisés d’intérêts différents (politiques différentes) dont les dirigeants, cherchant à accroître ou maintenir leurs pouvoirs, manipulaient les masses crédules afin de servir leurs intérêts et leurs ambitions.

La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures.

L’occident est maître du monde. C’est un fait avéré aujourd’hui. Cette position dominante est consécutive à l’esprit de conquérant, à la force guerrière et surtout à l’art de la manipulation, disons trivialement du mensonge l’Afrique les dirigeants africains continuent de manipuler les constitutions avec le bon vouloir de l’occident.

Plus le mensonge est gros, mieux il passe. Plus il est répété, plus le peuple y croira. L’occident a fait sien ce principe de manipulation des consciences. Et ça lui réussit si bien. Acceptons sa cruauté et ses injustices. Son Dieu que nous adorons tant, a décidé qu’il en soit ainsi.

Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver »cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !…

‘’Mentez, mentez encore et toujours, il en restera bien quelque chose’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 days ago

Jean Marc Henry

Heureusement qu’il y a encore des gens de bon coeur.

Ni brute ni lâche, l’homme véritable veut mettre sa force au service de l’amour. Son cœur aspire à l’aventure, à démontrer sa valeur à travers la conquête d’une belle, ou la défense d’une cause.

L’homme ne peut se réaliser pleinement que lorsqu’il met son bras au service de quelque chose qui le dépasse. Pour atteindre son idéal, il doit combattre, il doit affronter ses peurs et ses démons intérieurs, pour habiter complètement sa vie.

Chacun doit donner ce qu'il a décidé dans son coeur, sans tristesse et sans être forcé. En effet ... Dieu aime celui qui donne de bon coeur, non par obligation.

Importance du cœur : « Il existe dans le corps un morceau de chair qui, lorsqu’il est bon, rend bon le corps tout entier, et lorsqu’il est mauvais, rend mauvais le corps tout entier : c’est le cœur.

« Heureux l’homme qui trouve chez toi sa force : de bon cœur il se met en route. »
... See MoreSee Less

View on Facebook

2 weeks ago

Jean Marc Henry

Demande leur, c'est quoi aimer?

Ils te répondront qu'aimer c'est aimer l'autre plus que soi, c'est avoir des papillons dans le ventre quand tu le vois, c'est ressentir un grand manque dès qu'il est loin de toi, c'est être heureux par sa simple présence, c'est tout donner sans rien attendre en retour, c'est un don de soi à l'autre, préférer se sacrifier soi que de sacrifier l'autre, c'est lui donner sa vie, vouloir le bonheur de l'autre avant le sien, c'est accepter de souffrir pour que l'autre sois heureux parce que son bonheur c'est Notre Bonheur.

Chacun ira de sa conception de l'amour, mais ne te laisse pas berner, personne ne t'aura répondu. Ils te décriront juste les états dans lesquels l'amour te mets, ses conséquences et ce qu'il implique "des papillons dans le ventre, le manque, donner, se sacrifier, etc..." mais ne te diront pas CE QUE C'EST "AIMER"

Comment définir ce qu'est aimer, on ne peut décrire que ses manifestations, mais c'est presque impossible à définir. Car aimer c'est ressentir. Chercher à définir l'amour c'est comme chercher à définir la peur. Et comment décrire le blanc à celui qui n'as jamais vu...

Mais alors comment peux tu savoir que tu aimes ?
Comment distinguer cet affection profonde, cet attachement, ce lien avec quelqu'un de l'Amour avec un grand A?

Tu te sens bien avec lui, quand il n'est pas là il te manque, quand il te dit des mots doux ça te fais du bien, quand tu as peur il te rassure, quand il va mal tu es triste, quand tu n'as pas de nouvelles tu t'inquiètes pour lui.
Encore une description. Pourrais-ce être celle de l'amour? Oui, mais tout autant que celle d'une forte amitié ou d'un grand attachement. Ne ressentirais tu pas tout cela pour un véritable ami?

Aimer c'est aussi se sacrifier pour l'autre, préférer souffrir que voir l'autre souffrir. Mais tu pourrais souffrir aussi pour un ami ou ta famille aussi, non? Certains sont même comme ça avec tous leurs proches.

Aimer c'est être possessif, être jaloux, vouloir que l'autre soit à nous. Mais certaines personnes aiment veritablement et toute leur vie, sans avoir jamais voulu posseder l'autre. C'est une belle preuve d'amour aussi que de vouloir sa liberté au risque d'en souffrir ou de le perdre.

Il y a autant de façon d'aimer qu'il y a d'histoires d'amour. Mais toutes ont un point commun constant: la souffrance. Ces douleurs qui te transpercent le coeur.

Ne connais pas l'amour celui qui ne connais pas ses saignements.

Souffrir de son absence, souffrir de ne pas lui plaire, souffrir d'être rejeté, souffrir de la peur de le perdre, souffrir de la moindre de ses maladresse, souffrir d'un mot mal interprété, souffrir d'un manque de reconnaissance, souffrir de donner sans recevoir, ou de recevoir sans savoir donner.

Alors pourquoi cherchons nous l'amour si nous savons tous que l'amour rend triste, torture l'esprit et peut abimer l'être?

On dit que l'amour est une maladie. Plus que cela, c'est une Folie. Aimer c'est un état de démence comme la peur, où la raison n'as plus sa place. Et si Aimer n'a rien de logique c'est parce qu'on n'aime pas avec le cerveau, on aime avec le coeur.

Quand tu aimes tu es capable d'actes de folie pour ta moitié. "Je suis fou de toi" a un sens, c'est "je suis prêt à tout pour toi".

Pour ma vie je t aime plus que tout au monde.
... See MoreSee Less

View on Facebook