real-estate-tag-line

La trahison, comme processus d’évolution de l’homme

Les gens sont comme un miroir qui enrichit notre propre image. Quand, à la suite d’un mensonge ou d’une trahison, il se brise, la blessure narcissique est immense.

Il suffit d’un silence, d’un regard d’incompréhension ou même d’un mot pour signer la fin, car la trahison est bien plus violente qu’une simple déception.

Le sentiment d’avoir été trahi, la trahison est omniprésente dans l’histoire des individus, comme dans celle de l’humanité. Elle apparaît comme une des plus fidèles compagnes de l’homme.
Subie ou agie, avouée ou déniée, elle constitue une des expériences au monde les mieux partagées. Nul n’y échappe, ni la famille, ni la fratrie, ni le couple. On se trahit entre amis, entre collègues, entre Etats.

Cependant, les choses ne vont pas être aussi simples.
Elle apparaît comme insaisissable, elle revêt des figures protéiformes, contradictoires, subtiles qui ne se livrent pas d’emblée. Elle glisse sans cesse entre les mots. Elle échappe et déborde les définitions les plus rigoureuses. Elle peut avoir l’air d’une infidélité, comme d’une trop grande fidélité. Toutes les figures de trahisons n’épuiseront jamais sa complexité de l’homme.

Acceptez la réalité.
Si des personnes vous ont déçu ou qu’ils n’ont pas été présents lorsque vous aviez besoin d’eux, vous en souffrirez, c’est sûr !

Des fois, vous ignorez la raison de cette trahison, ce qui vous laisse encore plus perplexe, confus et en colère.

Que vous l’acceptiez ou pas, vous devez absolument voir la réalité et accepter cette réalité : Vous avez été trahi, vous devez tout de suite réagir pour ne plus en souffrir !

La mauvaise expérience d’une trahison devrait pas vous empêcher de faire confiance, mais à devenir plus fort et plus conscient !

Le traître scie la branche sur laquelle il est assis.

Faut-il pardonner ? Passer l’éponge ? Rompre définitivement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 days ago

Jean Marc Henry

Heureusement qu’il y a encore des gens de bon coeur.

Ni brute ni lâche, l’homme véritable veut mettre sa force au service de l’amour. Son cœur aspire à l’aventure, à démontrer sa valeur à travers la conquête d’une belle, ou la défense d’une cause.

L’homme ne peut se réaliser pleinement que lorsqu’il met son bras au service de quelque chose qui le dépasse. Pour atteindre son idéal, il doit combattre, il doit affronter ses peurs et ses démons intérieurs, pour habiter complètement sa vie.

Chacun doit donner ce qu'il a décidé dans son coeur, sans tristesse et sans être forcé. En effet ... Dieu aime celui qui donne de bon coeur, non par obligation.

Importance du cœur : « Il existe dans le corps un morceau de chair qui, lorsqu’il est bon, rend bon le corps tout entier, et lorsqu’il est mauvais, rend mauvais le corps tout entier : c’est le cœur.

« Heureux l’homme qui trouve chez toi sa force : de bon cœur il se met en route. »
... See MoreSee Less

View on Facebook

2 weeks ago

Jean Marc Henry

Demande leur, c'est quoi aimer?

Ils te répondront qu'aimer c'est aimer l'autre plus que soi, c'est avoir des papillons dans le ventre quand tu le vois, c'est ressentir un grand manque dès qu'il est loin de toi, c'est être heureux par sa simple présence, c'est tout donner sans rien attendre en retour, c'est un don de soi à l'autre, préférer se sacrifier soi que de sacrifier l'autre, c'est lui donner sa vie, vouloir le bonheur de l'autre avant le sien, c'est accepter de souffrir pour que l'autre sois heureux parce que son bonheur c'est Notre Bonheur.

Chacun ira de sa conception de l'amour, mais ne te laisse pas berner, personne ne t'aura répondu. Ils te décriront juste les états dans lesquels l'amour te mets, ses conséquences et ce qu'il implique "des papillons dans le ventre, le manque, donner, se sacrifier, etc..." mais ne te diront pas CE QUE C'EST "AIMER"

Comment définir ce qu'est aimer, on ne peut décrire que ses manifestations, mais c'est presque impossible à définir. Car aimer c'est ressentir. Chercher à définir l'amour c'est comme chercher à définir la peur. Et comment décrire le blanc à celui qui n'as jamais vu...

Mais alors comment peux tu savoir que tu aimes ?
Comment distinguer cet affection profonde, cet attachement, ce lien avec quelqu'un de l'Amour avec un grand A?

Tu te sens bien avec lui, quand il n'est pas là il te manque, quand il te dit des mots doux ça te fais du bien, quand tu as peur il te rassure, quand il va mal tu es triste, quand tu n'as pas de nouvelles tu t'inquiètes pour lui.
Encore une description. Pourrais-ce être celle de l'amour? Oui, mais tout autant que celle d'une forte amitié ou d'un grand attachement. Ne ressentirais tu pas tout cela pour un véritable ami?

Aimer c'est aussi se sacrifier pour l'autre, préférer souffrir que voir l'autre souffrir. Mais tu pourrais souffrir aussi pour un ami ou ta famille aussi, non? Certains sont même comme ça avec tous leurs proches.

Aimer c'est être possessif, être jaloux, vouloir que l'autre soit à nous. Mais certaines personnes aiment veritablement et toute leur vie, sans avoir jamais voulu posseder l'autre. C'est une belle preuve d'amour aussi que de vouloir sa liberté au risque d'en souffrir ou de le perdre.

Il y a autant de façon d'aimer qu'il y a d'histoires d'amour. Mais toutes ont un point commun constant: la souffrance. Ces douleurs qui te transpercent le coeur.

Ne connais pas l'amour celui qui ne connais pas ses saignements.

Souffrir de son absence, souffrir de ne pas lui plaire, souffrir d'être rejeté, souffrir de la peur de le perdre, souffrir de la moindre de ses maladresse, souffrir d'un mot mal interprété, souffrir d'un manque de reconnaissance, souffrir de donner sans recevoir, ou de recevoir sans savoir donner.

Alors pourquoi cherchons nous l'amour si nous savons tous que l'amour rend triste, torture l'esprit et peut abimer l'être?

On dit que l'amour est une maladie. Plus que cela, c'est une Folie. Aimer c'est un état de démence comme la peur, où la raison n'as plus sa place. Et si Aimer n'a rien de logique c'est parce qu'on n'aime pas avec le cerveau, on aime avec le coeur.

Quand tu aimes tu es capable d'actes de folie pour ta moitié. "Je suis fou de toi" a un sens, c'est "je suis prêt à tout pour toi".

Pour ma vie je t aime plus que tout au monde.
... See MoreSee Less

View on Facebook