real-estate-tag-line

Le peuple a faim, le peuple a froid, la France d’aujourd’hui !

Le peuple a faim, le peuple a froid, la France d’aujourd’hui !

Il est donc plus que temps de retrouver le souffle émancipateur de la démocratie et de revenir à ce principe fondamental qu’aucun pouvoir n’est légitime s’il n’a l’accord et le soutien du seul souverain, le peuple.
C’est la volonté de persévérer dans l’erreur dont font preuve les classes dirigeantes et leurs affidés qui est irresponsable et qui pousse à la violence. Une refondation politique est la seule voie pour éviter les extrémismes et reconstruire l’intérêt national. Tel est le sens profond de la Constituante qui donne son sens à la reconstruction du peuple et de sa souveraineté de l’état.

Le peuple a faim et, tous les soirs, nous pouvons voir des femmes et des hommes qui crient leur indignation face à des caméras, le temps d’un journal télévisé. Les prix s’envolent, on triche sur le sac de pain, la viande devient un luxe de riche, les légumes sont hors de prix tout comme le sont le riz, le sucre, les denrées alimentaires de base – et j’en passe… Tout est cher. Et tout le monde le dit je parle même pas des taxes. Le peuple peut en témoigner.

La faim avait amené la France à accoucher d’une révolution, à donner aussi naissance aux droits de l’homme et du citoyen. La faim leur avait donné une égalité, une fraternité et, surtout, une liberté. Aujourd’hui, cette même France se révolte.

Nous avons faim. Et la seule chose qu’ encore une majorité savent faire, c’est dire devant une caméra que les prix sont de plus en plus exorbitants et que 90 % des familles n’arrivent plus à joindre les deux bouts. Mais descendre dans les rues, tous ensembles, ça non ! On ne le fait pas. C’est beaucoup trop d’efforts que de se révolter pour une cause qui en vaut la peine. Nos ancêtres ne se sont pas battus pour nos droits !

Parce que, d’un côté, les politiciens sont trop occupés, leurs conflits personnels et, d’un autre côté, nous sommes devenus un peuple asservi, qui accepte ce genre de situation sans broncher.

Où sont nos idées ? Où sont les masses ? Où sont nos forces ?

Merci de prendre conscience que le peuple existe en dehors des urnes et le citoyen est le vrai gardien du temple de la paix qui ne doit jamais désarmer et désespérer.

Pour que le peuple soit réellement souverain, il faudrait que ce soit ce même peuple qui écrive la Constitution.

Je trouve honteux qu’aujourd’hui une femme et son enfant de 4 ans dorment dans la rue dans le pays des égalités.
L’heure est très grave, il faut absolument que tout le monde prennent conscience de l’état d’urgence dans ce monde.

Jean Marc Henry en soutien aux « gilets jaunes »

NE PASSER PAS DEVANT CETTE PHOTO SANS PARTAGER !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: (#4) Application request limit reached
Type: OAuthException
Code: 4
Please refer to our Error Message Reference.