real-estate-tag-line

Monsieur le président, il est temps de partir

Monsieur le président, il est temps de partir … Vous ne serez plus président de la République, il faut savoir partir avec honneur quand le peuple vous le demande. Je pense que même, vu la façon dont vous avez conduit notre pays dans cette crise sans précédent, le fauteuil de la démocratie à vie ne vous reviendra pas. M. le Président, que des fonctionnaires de la République française frappent, gazent, caillassent, briment, humilient des adolescents, des retraites, des handicapés, des jeunes femmes et des jeunes hommes dans la détresse et le dénuement, cela est inconcevable dans le pays des droits et des libertés. Ces actes de votre garde prétorienne, soit vous les ­connaissiez et vous êtes indigne de votre fonction  ; soit vous les ignoriez et vous êtes indigne de votre fonction. Les Français constateront ce que vous commettez en leur nom et ce que vous allez laisser dans l’histoire un président a la solde d’une élite. Quand un policier, individuellement, ­dépasse les bornes, on appelle cela une bavure. Quand des brigades entières, groupées, dépassent les bornes, on ­appelle cela un protocole. Vous avez ­instauré en France, Monsieur le Président, un protocole de la bavure envers le peuple Français. Faites,...

Lire la suite

La vraie noblesse est celle du cœur et de l’esprit

La vraie noblesse est celle du cœur et de l’esprit. Que de questions qui me hantent… Pourquoi j’ai toujours l’impression de gâcher ma vie ? Qui est celui qui me juge et me punit ? Moi qui ne demande rien de cette vie, si ce n’est pourquoi j’existe quand je n’ai rien demandé ? Qu’ai-je fait pour mériter d’être ici ? Que n’ai-je pas fait pour avoir tant subit ? Les réponses : Ce n’est pas dans mon cœur que c’est écrit… Ce qui est toujours merveilleux dans les hommes, quand on pénètre dans leur univers sans jugements ni a priori, c’est leur capacité à raisonner avec l’intelligence du cœur, leur facilité à être détaché des biens matériels sachant qu’ils ne sont pas éternels, et leur foi profonde en la fraternité. La fraternité pour eux, toutes religions confondus, signifie que leur sang est le même, qu’il vient de la même source : Dieu. Aussi voit-on leur cœur dans leurs mains, leurs regards, leurs sourires, leur gestes. Je parle des hommes que je vois, de ceux qui sont du Sud au Nord de l’est à l’ouest. L’homme qui réussit sa vie est celui qui a vécu dans le Bien. Celui qui...

Lire la suite

Lettre au monde : « Les moyens aux peuples de repenser la liberté »

Lettre au monde : « Les moyens aux peuples de repenser la liberté » « Comprendre le monde est un préalable à sa transformation ». Ce proverbe anarchiste doit être au cœur de notre action. Trop souvent, l’on entend dire que le temps n’est plus à la dénonciation et que la priorité est à l’action. Mais mener un combat sans avoir au préalable de solides arguments pour gagner la bataille des idées à de grandes chances d’être perdu d’avance, tant les moyens de propagande dont disposent les classes dominantes sont nombreux. Éclairer le peuple, c’est lui enseigner publiquement ses devoirs et ses droits. L’homme ne doit pas se résigner à l’injustice dès lors qu’il peut agir pour y mettre un terme et faire en sorte que la justice soit possible. Il importe, pour lui comme pour le reste de l’humanité, d’agir. Car la souffrance d’un homme est souffrance pour l’humanité. L’action est en ce sens une œuvre morale voire un devoir qui vise à empêcher la perpétuation de l’injustice dès lors que l’horizon des Lumières semble définitivement obstrué : « Le peuple auquel on interdit l’accès aux lumières a le droit de faire la révolution. » Du droit du peuple...

Lire la suite

Le peuple a faim, le peuple a froid, la France d’aujourd’hui !

Le peuple a faim, le peuple a froid, la France d’aujourd’hui ! Il est donc plus que temps de retrouver le souffle émancipateur de la démocratie et de revenir à ce principe fondamental qu’aucun pouvoir n’est légitime s’il n’a l’accord et le soutien du seul souverain, le peuple. C’est la volonté de persévérer dans l’erreur dont font preuve les classes dirigeantes et leurs affidés qui est irresponsable et qui pousse à la violence. Une refondation politique est la seule voie pour éviter les extrémismes et reconstruire l’intérêt national. Tel est le sens profond de la Constituante qui donne son sens à la reconstruction du peuple et de sa souveraineté de l’état. Le peuple a faim et, tous les soirs, nous pouvons voir des femmes et des hommes qui crient leur indignation face à des caméras, le temps d’un journal télévisé. Les prix s’envolent, on triche sur le sac de pain, la viande devient un luxe de riche, les légumes sont hors de prix tout comme le sont le riz, le sucre, les denrées alimentaires de base – et j’en passe… Tout est cher. Et tout le monde le dit je parle même pas des taxes. Le peuple peut en témoigner....

Lire la suite

LETTRE OUVERTE AUX DIRIGEANTS DE MON PAYS : LA FRANCE

LETTRE OUVERTE AUX DIRIGEANTS DE MON PAYS : LA FRANCE Messieurs qui gouvernez notre pays. Comme vous, je suis français. Je n’ai pas voté pour vous mais en tant que français, j’ai accepté le verdict des urnes et le choix d’une majorité de mes compatriotes. Je n’avais aucune animosité envers vous, mais la manière dont vous traitez votre peuple, parfois d’une façon virulente, me donne l’envie de défendre « les plus faibles ». Je n’aime pas l’injustice. C’est parce que l’injustice me révolte viscéralement que je vous demande aujourd’hui de démissionner, et ce quel que soit votre parti. Parlons un peu de notre président et de notre premier ministre actuel. Que de ratés, à tous les niveaux ! C’est une première. Aucun président n’a eu autant de zéros pointés. Chers dirigeants, vous avez divisé les Français sur tous les sujets de société. Vous avez aggravé le chômage, vous avez littéralement saigné à blanc les classes moyennes qui croulent sous des impôts qui les asphyxient. Vous avez décrédibilisé notre pays aux yeux du monde entier. Vous avez nommé des ministres qui se sont comportés comme des incapables. Vous avez entravé la liberté d’expression à plusieurs reprises. Vous nous avez menti les...

Lire la suite

LE PEUPLE EST LE SEUL SOUVERAIN

LE PEUPLE EST LE SEUL SOUVERAIN Il est donc plus que temps de retrouver le souffle émancipateur de la démocratie et de revenir à ce principe fondamental qu’aucun pouvoir n’est légitime s’il n’a l’accord et le soutien du seul souverain, le peuple. C’est la volonté de persévérer dans l’erreur dont font preuve les classes dirigeantes et leurs affidés qui est irresponsable et qui pousse à la violence. Une refondation politique est la seule voie pour éviter les extrémismes et reconstruire l’intérêt national. Tel est le sens profond de la Constituante qui donne son sens à la reconstruction du peuple et de sa souveraineté de l’état. Le peuple a faim et, tous les soirs, nous pouvons voir des femmes et des hommes qui crient leur indignation face à des caméras, le temps d’un journal télévisé. Les prix s’envolent, on triche sur le sac de pain, la viande devient un luxe de riche, les légumes sont hors de prix tout comme le sont le riz, le sucre, les denrées alimentaires de base – et j’en passe… Tout est cher. Et tout le monde le dit. Le peuple peut en témoigner. La faim avait amené la France à accoucher d’une révolution, à donner...

Lire la suite

Lettre à Mr Macron et ses ministres

Lettre à Mr Macron et ses ministres, Cette catégorie de gens qui dérangent !!! Qui est forcément ouvrière, inculte, qui ne comprend rien, qui est facho parce qu’aujourd’hui la France des gens moyens à vos yeux (qui représente la classe moyenne), elle est idiote, illettrée ou fasciste, analyse faite par certains médias. Je crois que vous ne comprenez vraiment rien ou bien le faites-vous exprès, vous essayez de nous expliquer chaque jour que notre pouvoir d’achat augmente, descendez de votre nuage qui est à des années-lumière du commun des mortels, venez vivre quelques semaines avec ces gens moyens et nous pourrons en reparler après, lorsque vos médias nous expliquent que tout est faux, que notre pouvoir d’achat n’a pas baissé, vous me faites penser à ces commerciaux des grandes entreprises qui n’ont pas vraiment eu de bons résultats mais qui avec leurs graphiques et leurs statistiques essaient de prouver le contraire … Nous avons l’impression que vous nous prenez pour des imbéciles. Tous ces gens vont se rassembler car ils en ont marre….. marre des hausses, des taxes, du prix des péages, des impôts, de tout ce que nous devons payer à chaque utilisation de la vie quotidienne, le chauffage,...

Lire la suite

Je ne vous aime pas Messieurs les Présidents !

Je ne vous aime pas Messieurs les Présidents ! Vos déclarations à l’emporte-pièce dans les sommets internationaux, définitives, empreintes de hautaine suffisance, concernant les pauvres, les chercheurs d’emplois, et les retraités, me révoltent et me révulsent. Dites vous en désignant ceux qui, complètement anéantis par la pauvreté, n’ont plus aucune force pour essayer de refaire surface. Aux nombreux jeunes sans emploi, terriblement touchés malgré leurs diplômes et leurs longues recherches de travail. Messieurs les Présidents, « La seule chose dont on n’a pas le droit de faire, c’est de se plaindre » ! Tous ceux que je côtoie en tant que bénévole au Secours humanitaires, ne se plaignent pas non, ils sont dignes. Et pourtant, ils sont de plus en plus nombreux d’années en années, pauvres, étudiants, jeunes chômeurs, retraités, à rejoindre ceux à qui nous apportons aide, nourriture, vêtements, accès aux soins. Notre aide alimentaire. Mais ceux-là, vous ne les connaissez pas, vous n’allez pas à leurs rencontres ; avec eux pas de selfie, soupçonnez-vous leurs existences ? Je n’ose vous parler de ces millions de familles avec enfants et bébés qui depuis de nombreuses années dorment à même le trottoir, alors que vous avez obligation en tant que des chefs...

Lire la suite

L’expérience est un vécu qui laisse son empreinte dans ce temps qui s’écoule et qui ne s’arrête qu’avec la mort

L’expérience est un vécu qui laisse son empreinte dans ce temps qui s’écoule et qui ne s’arrête qu’avec la mort. L’expérience est le nom qu’on donne à ses erreurs. Si l’on est suffisamment pragmatique, les expériences malheureuses, comme les expériences heureuses peuvent avoir le même poids. Le choix d’un modèle de société n’a jamais été le résultat d’une science pure, malgré l’expérience acquise des civilisations « avancées » on disparu ! À ce jour, beaucoup de nos expériences sont dans notre travail, nos expériences ne nous enseignent pas toujours la sagesse, on se complique la vie. « Donnez-nous un modèle de société zéro défaut » ! Comme si un citoyen tout seul pouvoir avoir un projet tout ficelé, c’est nier le rôle de l’expérience, de la volonté d’évoluer, c’est refuser l’expérience des possibles. Nos expériences nous parlent du présent, du passé, du futur. Notre évolution en conscience se situe en quatre-temps : celui qui n’est plus – celui qui est déjà là – (présent dans les esprits) celui qui est encore là – celui qui est à venir. Je ne suis donc pas ce que mon passé a fait de moi. Certes, la mémoire est indispensable à l’identité. Mais nous...

Lire la suite

Respect de la vérité, fidélité à la parole donnée, aux engagements pris

Respect de la vérité, fidélité à la parole donnée, aux engagements pris. C’est le respect de la parole donnée, la constance dans les affections et les sentiments, la loyauté dans ses engagements. La fidélité est le fruit de l’Esprit, elle est avant tout un état intérieur du coeur et de l’esprit. Je rappellerai par ailleurs cette évidence : il nous est à tous arrivé un jour d’être trahis ou de trahir à notre tour, de révéler un secret, d’être infidèles, d’être pris dans des loyautés conflictuelles ou de faire défection. Plus banale et commune qu’on ne le croit généralement, cette expérience n’en est pas moins spectaculaire et bouleversante : la trahison frappe de stupeur et met en crise aussi bien l’individu que l’ensemble social qui en est la victime. Le respect de ces engagements introduit la définition de l’honneur. Ainsi par le respect de ces engagements l’homme devient un homme d’honneur prompt à assumer ses paroles, ses actes dans le profane comme dans le sacré. L’engagement est et demeure personnel, singulier et sa diversité contribue également à l’enrichissement de nos différences. Mais il me semble que dans sa liberté éclairée, le véritable initié se retrouve seul devant sa conscience jusqu’à...

Lire la suite